Billets

Quick ("Kwik")

Première Québécoise

Chaque jour, Ki-soo (Lee Min-ki) sillonne les rues à vive allure pour livrer des colis en tant que messager à moto, un emploi qu'il apprécie au plus haut point. Cependant, les choses se compliquent lorsqu’il apprend qu’une bombe est dissimulée dans le casque que porte présentement son nouveau passager, la pop star Ah-rom. Ki-soo doit alors livrer contre son gré une série de paquets explosifs autour de la ville pour la solde d’un forcené. Si Ki-soo prend du retard, tente de fuir ou se trouve à plus de dix mètres de distance d’Ah-rom, le casque explosera...

La prémisse du film coréen QUICK n’est pas sans rappeler celle du blockbuster SPEED qui nous avait tous ameutés dans les cinémas durant l’été 1994 et ça, le réalisateur Jo Beom-gu (TROIS FELLAS) ne s’en cache pas du tout! Appuyé par Yun Je-gyun, l’homme derrière le succès international HAEUNDAE et SEX IS ZERO (qui fit un tabac à Fantasia en 2004), Jo s’est doté d’un casting quatre étoiles, composé de Yoon Je-moon (THE HOST et THE GOOD, THE BAD, THE WEIRD) Ko Chang-seok (THE HOST, GOING BY THE BOOK) Kang Ye-won (HELLO GHOST) et Kim In-kwon (HAUNTERS). On nous offre ici une virée à moto fort réussie, aussi disjonctée que débordante d’action, nous transportant aux quatre coins de la ville, où pleuvent poursuites, cascades et autres explosions des plus cinglées. Dans cette irréelle œuvre de destruction massive, Jo s’amuse comme un petit fou en mélangeant action et humour avec adresse, un peu comme l’avait fait Luc Besson avec sa populaire franchise TAXI. Ici, il n’est pas question de se prendre au sérieux, pas même une seconde. Avec ses personnages hyper-charismatiques et caricaturaux, son montage rythmé et sa direction photo colorée, il n’est pas surprenant que le film fût un succès commercial en Corée. Si vous êtes à la recherche d’une pure dose de divertissement et de plaisir, ainsi que d'une surabondance de scènes déchainées faisant fi du réalisme ou du bon sens, ce film est pour vous ! On vous suggère de mettre votre cerveau à « off » et de vous laisser bercer par cette overdose d’explosions, de poursuites et d’accidents d’chars époustouflants et ô combien amusants ! Du bon temps garanti!

— Éric S. Boisvert

Sponsors
Sponsors