Billets

Lloyd the Conqueror

Première Québécoise
  • Canada
  • 2011
  • 96 mins
  • HD
  • Anglais
En présence du scénariste/réalisateur Michael Peterson et l’acteur Mike Smith
Sélection officielle, Festival du film de Victoria 2012

Dungeon Works Productions & H.M.M.A.C. présentent
L'After-Party heavy metal médiéval de Lloyd the Conqueror
Avec invités spéciaux VALFREYA
22 juillet @ Piranha Bar

“Hilarious… nerdy humour so dense it is almost aromatic” – Benjamin Ross Hayden, PRESS + 1

“Bravely exposes the mysterious and wild world of LARPING and finds it to be sweet, funny and very entertaining" — John Landis, director of ANIMAL HOUSE, AN AMERICAN WEREWOLF IN LONDON, THE BLUES BROTHERS

Enfilez vos armures de carton et brandissez bien haut vos glaives en styromousse, ô guerriers du dimanche! Enfin, les mythiques confrontations typiques aux « jeux de rôle grandeur nature » (ou Donjons & Dragons Extérieurs) sont célébrées sur grand écran à leur juste valeur! Lloyd (Evan Williams; la série « Degrassi: The Next Generation ») pourrait perdre son accès aux prêts et bourses si ses nigauds de copains Patrick, Oswald et lui-même échouent leur cours collégial de Littérature Médiévale. Leur sinistre enseignant Derek (Mike Smith, alias Bubbles dans la série « Trailer Park Boys ») leur fait une offre plutôt diabolique : afin d’obtenir le A requis, ils devront remporter l’imminent tournoi de la guilde locale de Grandeur Nature. Ignorant tout des ancestrales légendes entourant ladite culture D&D (ce qui réjouit très certainement Derek, tyran du côté sombre de la guilde), la chance sourit à notre éprouvé trio. Complétées par Cassandra, une séduisante et énergique instructrice d’auto-défense, et l’érudit et noble Mage Blanc, dont l’alter-égo est en fait Andy, le gérant de la boutique ludique locale (Brian Posehn; la série « The Sarah Silverman Show »), les Forces de la Lumière s’unissent enfin pour son ultime combat contre les Seigneurs du Chaos!

Débordant de mémorables leçons d’amour, d’amitié et de détermination (et de la meilleure technique pour lancer des sortilèges projetant des éclairs magiques de papier d’aluminium!), l’insolent mais affectueux LLOYD THE CONQUEROR sort plus d’hilarantes perles sur le Grandeur Nature qu’un gigantesque kraken avalant un océan d’huitres. L’humour est aussi rapide et cinglé qu’un instable « Berserker » assoiffé de sang, sans pour autant être insultant : le plaisir et la camaraderie de la communauté susmentionnée est communiquée aussi clairement que ses travers les plus discutables. Cette solide et satisfaisante pépite du cinéma indépendant canadien est aussi le tout premier film du réalisateur albertain Peterson. Le vif script du film est rehaussé par une distribution regorgeant de comédiens de qualité, incluant Smith, l’Hérault de la culture geek et métallique Posehn, David Lawrence (FUBAR), un Harland Williams (HALF BAKED) jouant les Vulcains (!) et l’humoriste Darcy Michael dans le rôle d’une licorne (vraiment). Et c’est sans mentionner la trame sonore qui déchire, mettant en vedette des tounes d’hard-rockeurs aussi déjantés que canadiens, tel que 3 Inches of Blood, Barn Burner, C’mon, Bison B.C. et Trigger Effect. Trêve de balivernes et abaissons donc le pont levis du festival Fantasia, afin de visionner l’une des plus marrantes aventures fantastiques de notre royaume – ou du monde entier!

— Rupert Bottenberg

Sponsors
Sponsors