Billets

Zombie Ass ("Zonbi asu")

Première Canadienne
  • Japon
  • 2011
  • 85 mins
  • HD
  • Japonais
  • Anglais (sous-titres)
En présence du réalisateur et co-scénariste Noboru Iguchi, et du co-producteur Yasuhiko Fukuda

Sélection officielle, Fantastic Fest 2011
Sélection officielle Festival international du film fantastique de Bruxelles 2012
Sélection officielle Festival international du film fantastique de Yubari 2012

“Disgusting? Definitely. Funny? Absolutely!!” — Scott Shoyer, TWISTED CENTRAL

Pour sauver sa fille souffrante, un dépravé scientifique engendra une espèce de créatures phalliques, devant pondre leurs œufs dans des hôtes humains afin de se reproduire à la ALIEN et INVASION FROM MARS. Eh oui, d’affamés vers solitaires mutants transforment les gens en putrides cannibales (ça va chier!). Une bande d’amis typés (la bimbo à gros lolos, son amoureux gino, le petit comique geek, l’écolière assez particulière...) qui s’en allait camper à bord de leur mini-van (comme dans THE TEXAS CHAINSAW MASSACRE) est attaquée, évidemment, par l’un de ces morts « pétants ». En hommage à l’œuvre de Romero (en particulier à DAWN et NIGHT OF THE LIVING DEAD), ils se barricadent dans une maison avoisinante, afin de tenter de survivre à cette saloperie d’épidémie à l’aide de toutes une panoplie d’armes des plus variées (hache, carabine, batte de baseball, fusil à clous, etc.). Ne vous inquiétez pas, il y a assez de merde (de toutes densités) et de vomit en spray pour rassasier le plus virulent des fanatiques de BAD TASTE. Oui, c’est à ce point cinglé… Sérieux, des venteuses demoiselles contre des zombies pestilentiels? Et sachez que la reine des asticots est fort belle. Marrant de si bien faire rimer excrément avec excellent.

Sous-titré TOILET OF THE DEAD, ce dégoûtant film de Noboru Iguchi (MUTANT GIRLS SQUAD; KARATE-ROBO ZABORGAR présenté l’an dernier) est grindhouse à souhait, tant avec son hilarante bande-annonce, que son ultra-funky générique d’ouverture, ses références à des films cultes (i.e. RE-ANIMATOR, SPIDER BABY...) ou encore sa bande-sonore délicieusement rétro (SUSPIRIA rencontre HALLOWEEN et ZOMBIE de Fulci). Ajoutez-y de l’intimidation en flashback, plusieurs plus ou moins jolies craques, des abominations rappelant THE THING de Carpenter (merci au cinglé des FX Yoshihiro Nishimura), de l’érotisme tentaculaire (!) et de l’horreur corporelle façon Cronenberg en sauce Troma (donc qui inclut de la nudité kinky et une abondance de gore fauché) et vous en aurez une petite idée (enfin, presque). Évidemment, la distribution reprend plusieurs réguliers des productions Sushi Typhoon, tels qu’Asami (MACHINE GIRL d’Iguchi), Tenkaro Kishi (TOKYO GORE POLICE), ainsi que leurs amis Kentaro Shimazu et Demo Tanaka (tous deux du ROBO-GEISHA d’Iguchi). Débordant d’humour visant le bas de la ceinture et de scandaleux effets gore de fond de cuvette, cette salissante et transgressive nouvelle production Sushi Typhoon trouera assurément le cul de la foule de minuit. Conseil : vous feriez mieux de mettre une couche, au cas.

— Kristof G.

Sponsors
Sponsors