Billets

A Boy and his Samurai ("Chonmage Purin")

Première Québécoise
  • Japon
  • 2010
  • 108 mins
  • HD
  • Japonais
  • Anglais (sous-titres)
GAGNANT : Prix du public, Fantastic Fest 2011

“A perfect little package that will have you smiling ear to ear” — Germain Lussier, SLASHFILM

“A primo alternative to any Hollywood fare out there… take a chance on this one!” — Ben Umstead, TWITCHFILM

“A bundle of genuinely funny scenes, low-key but poignant fantasy and — most importantly — likable characters” — Robert Saucedo, INDIE PULSE

Hiroko, une mère monoparentale surmenée, et Tomoya, son fiston plutôt sensible, sont en retard pour l’école. Soudainement, le garçon s’arrête net. Il vient d’apercevoir quelque chose d’inusité. Un samouraï en costume traditionnel, magnifiquement harnaché, avec les épées et tout, semble monter la garde devant la porte d’une épicerie. Probablement une gimmick promotionnelle visant à attirer davantage de clients, se disent la mère et le fils en s’éloignant. Mais ils découvrent bientôt à quel point ils se trompent. Kajima Yasube, ce fier et stoïque guerrier, est perdu, ayant été projeté malgré lui deux siècles dans le futur. Sa ville natale, Edo, se nomme maintenant Tokyo – et il n’y reconnaît plus une seule rue! Confus, affamé et apeuré, c’est finalement chez Hiroko qu’il trouvera refuge. Reconnaissant, le samouraï dépaysé participe aux tâches ménagères, tout en s’adaptant, peu à peu, aux réalités sociales et technologiques d’aujourd’hui. Bien évidemment, le petit Tomoya est enchanté d’avoir e nouveau modèle dans sa vie. D’ailleurs, Kajima ne se laissera pas démoraliser par son exil forcé et il se trouvera bien vite un emploi ambitieux dans ce monde riche en opportunités. Quel emploi au juste? Garde du corps? Assassin? Eh non : pâtissier!

Le réalisateur Yoshihiro Nakamura s’est fait connaître à Fantasia avec de petits bijoux tels que FISH STORY, une fable étourdissante où le salut repose dans la musique punk, et GOLDEN SLUMBER, un récit de conspiration débordant d’excentricités. Juste assez déjanté dans ses réalisations, Nakamura fait preuve d’une grande intelligence et d’une réelle empathie. Il signe maintenant un très réussi film pour toute la famille: l’adaptation du très populaire manga de Gen Araki. Certes, la prémisse du combattant médiéval transporté dans notre monde moderne n’est pas nouvelle (on se souvient de Jean Reno dans LES VISITEURS), mais Nakamura évite de sombrer dans le ridicule, en façonnant plutôt une réflexion nuancée sur le thème des relations interpersonnelles. Or, ce soupçon de philosophie n’empêche pas l’avalanche de scènes loufoques. Au fait, vous feriez mieux de manger avec le visionnement, car les pâtisseries y sont plus qu’alléchantes. Ryo Nishikido, idole du petit écran, est savoureux dans le rôle de Kajima, samouraï discipliné devenu pâtissier, qui rivalise avec des femmes et redoute la sonnerie des cellulaires! A BOY AND HIS SAMURAI est un franc succès: divertissant, captivant, convaincant, et émouvant du début à la fin – d’ailleurs la finale (passez-moi l’expression) est sans aucun doute la cerise sur le sundae!

— Rupert Bottenberg

Sponsors
Sponsors