Billets

Cheap Thrills

Première Canadienne
En présence du réalisateur E.L. Katz et du producteur Travis Stevens

GAGNANT: Prix du public Midnighter, SXSW 2013
Sélection officielle, Seattle Film Festival, 2013

“Like the mutant offspring of Harold Pinter and Quentin Tarantino, yet fueled by its own distinctive strain of darkly comic misanthropy”– Joe Leydon, VARIETY

“A fiendish, fierce, and funny morality tale about the true value of money” – Peter Martin, TWITCH

“An insular and intimate saga of an epically bad night of one-upmanship that perfectly mirrors the stranglehold the 1% of this country have over the 99%” – Evan Dickson, BLOODY DISGUSTING

Craig (Pat Healy) est un père de famille qui travaille dur pour faire vivre sa femme et leur nouveau-né. Aujourd’hui n’est toutefois pas sa journée. D’abord, il perd son emploi de col bleu sans avertissement, ce qui le fait débouler dans un bar du coin pour aller mettre de l’ordre dans ses idées. C’est là que les malheurs de Craig deviennent thermonucléaires. Il rencontre par hasard un ancien camarade de classe, Vince (Ethan Embry), qui est désormais un ex-prisonnier travaillant comme collecteur de dettes pour la pègre. Rattrapant le temps perdu en prenant quelques verres et s’étonnant de l’étrange tournure qu’ont pris leurs vies, les deux hommes font momentanément le vide. Le temps file et avant qu’ils ne s’en rendent compte, Craig et Vince sont assis à la table de Colin (David Koechner) et Violet (Sara Paxton), un couple déluré qui a clairement de l’argent à brûler et qui aime en faire étalage. Colin laisse la boisson couler à flots tout en s’amusant à mettre ses nouveaux amis de la classe ouvrière au défi de faire une série de choses farfelues en échange d’argent. Ils décident de continuer à faire la fête chez Colin. Alors que les limites et le jugement s’embrouillent, les défis du couple deviennent plus… étranges. Et beaucoup plus dangereux.

Un des films clé à avoir émergé de SXSW cette année, CHEAP THRILLS poussera tous ceux qui le verront à se poser la même question : comment cela peut-il être le premier long métrage d’E.L. Katz? Il s’agit d’un stupéfiant premier film à tous points de vue, effectuant un brillant numéro de funambule tonal que peu de cinéastes pourraient réussir. Katz est un réalisateur avec du talent à revendre et un instinct pour la mise en scène et le rythme que plusieurs vétérans n’auront jamais. Une œuvre choquante, sanglante et transgressive qui déborde littéralement de tension qui vous rivera à votre siège, CHEAP THRILLS est un satané bon moment qui vous fera tour à tour haleter, rire et hurler à partir des premiers instants. En tant que commentaire social, son noyau est féroce. En tant qu’excitante virée follement divertissante et pleine d’humour noir, c’est de l’or en barre maculé de sang. Pensez à un croisement entre le Larry Cohen des années 70 et Chuck Palahniuk.

Une diaboliquement intelligente exploration des horreurs de l’esclavage économique et de l’exploitation de la classe ouvrière qui met pratiquement les spectateurs au défi de ne pas détourner le regard, CHEAP THRILLS est une explosion de sales besognes qui sont tout sauf bon marché. VOYEZ-LE!

Fantasia 2013 - Cheap Thrills from Fantasia Film Festival on Vimeo.

— Mitch Davis

Sponsors
Sponsors