Billets

Boomerang Family ("Goryeonghwa Gajok")

Première Québécoise

In-mo (Park Hae-il) est au bout du rouleau. Sa femme l’a plaqué pour un autre homme, le film qu’il a réalisé quelques années plus tôt s’est majestueusement planté aux guichets et il n’a plus un rond. Il est réduit au déshonneur total pour un homme de son âge : retourner vivre chez maman (Youn Yuh-jung). Là-bas, il retrouve l’autre perdant de la famille, son grand frère Han-mo (Yoon Je-moon), un truand fraîchement sorti de sa cinquième peine de prison. Pour épicer le tout, Mi-yun (Kong Hyo-jin), sa sœur cadette à la répartie cinglante qui vient de larguer son mari, se joint à la fête avec sa fille (Jin Ji-hee), aussi malengueulée que sa mère. Bien qu'ils aient quitté le nid familial depuis longtemps, frères et sœur reprennent rapidement de vieux plis et les empoignades juvéniles se succèdent frénétiquement. Le clan s’entredéchire peut-être pour des peccadilles, ils multiplient les coups vaches, mais n’allez pas embêter l’un d'eux, car vous les aurez tous sur le dos. Ils sont bruyants, marginaux et un brin cinglés, mais ils sont tissés serré. Ils iraient jusqu’à confronter leurs démons et retomber dans les pièges du passé l’un pour l'autre.

BOOMERANG FAMILY s'avère extrêmement difficile à mettre dans une boîte. Chronique familiale, comédie de situation, drame de mœurs, œuvre gastronomique ou film de gangsters, toutes ces catégories décrivent ce long métrage en totalité ou en partie, mais aucune ne traduit sa richesse à lui seul. Prenez UN AIR DE FAMILLE de Cédric Klapisch, ajoutez-y l'attitude familiale dysfonctionnelle de THE HOST, la conciliation mafia-famille de THE SHOW MUST GO ON et une obsession pour la cuisine digne de LE GRAND CHEF, et vous pouvez commencer à humer les différents parfums de cette œuvre mijotée par Song Hae-sung, réalisateur du superbe FAILAN présenté à Fantasia 2004. Song mixe ces ingrédients disparates comme un virtuose, mais la brochette de comédiens dont il dispose constitue la pièce centrale de BOOMERANG FAMILY. Park Hae-il (THE HOST), Kong Hyo-jin (CRUSH AND BLUSH), Yoon Je-moon (MOTHER) et la jeune Jin Ji-hee (DOOMSDAY BOOK) s'amusent ferme avec autant de justesse que d’enthousiasme sous l’œil bienveillant de la grande dame du cinéma coréen, Youn Yuh-jung (THE HOUSEMAID). Avec ses dialogues teintés du franc-parler coréen, sa musique aux accents de comédie française et ses personnages excessifs avec qui nous voudrions passer des soirées mémorables à manger, à boire... et à s'engueuler, BOOMERANG FAMILY vous fera sourire et vous prendra au cœur. Un film à voir en famille avant une bonne bouffe.

— Nicolas Archambault

Sponsors
Sponsors