Billets

The Complex ("Kuroyuri danchi")

Première Canadienne
  • Japon
  • 2013
  • 106 mins
  • HD
  • Japonais
  • Anglais (sous-titres)
Sélection officielle, Festival international du film de Rotterdam 2013
Sélection officielle, Festival international du film fantastique de Bruxelles 2013
Sélection officielle, Festival international du film fantastique de Gérardmer 2013

“The director is a master at combing urban horror with ancient terrors and this nicely fraught and twisted tale will appeal to lovers of classic J-horror” - Mark Adams, SCREEN DAILY

En 1998, Hideo Nakata a semé l'effroi partout sur la planète avec RINGU (ceux présents aux légendaires projections à Fantasia 1999 s'en souviennent trop bien). Grâce à une réalisation parfaitement maîtrisée, une atmosphère redoutablement oppressante, des effets sonores qui prenaient aux os et une discipline admirable quant aux manifestations horrifiques et à la musique, il a métamorphosé le cinéma d'épouvante, lançant du coup la fameuse vague d'horreur japonaise. Fans du maître de la peur rampante qui vous tétanise lentement mais sûrement, réjouissez-vous! Après avoir délaissé la J-horror durant presque une décennie, Nakata revient enfin à ses premières amours avec THE COMPLEX.

Il nous propose donc un nouveau récit de spectre vengeur où Asuka (Atsuko Maeda, autrefois membre du phénomène pop AKB48) emménage avec sa famille dans un complexe immobilier au passé troublant. Dès la première nuit, elle entend un grattement lugubre provenant de l'appartement voisin où habite un vieil homme reclus. Les histoires de fantômes que lui racontent ses camarades de classe sur son nouveau domicile piquent sa curiosité, mais tout déboule lorsqu'elle décide d'aller voir son voisin et le retrouve mort. Sa famille se révèle plus bizarre chaque jour et il y a ce petit garçon étrange, Minoru, qui tente désespérément de devenir son ami. À l'image du complexe où elle réside, Asuka a un vécu peuplé d'événements tragiques enfouis qui cherchent à revenir et lorsque le spectre du vieillard se manifeste, elle est emportée dans un tourbillon terrifiant lui faisant peu à peu perdre la raison. Avec l'aide de Shinobu (Hiroki Narimiya, vedette du délirant ACE ATTORNEY), un jeune homme sensible aux phénomènes paranormaux, elle tentera de protéger son âme contre une entité impitoyable.

Sélectionné au prestigieux festival de Rotterdam, THE COMPLEX repose sur un phénomène social bien réel au Japon, celui des complexes immobiliers autrefois prisés, mais maintenant désuets où s'empilent des gens anonymes, notamment des personnes âgées esseulées que l'on retrouve parfois bien après leur décès à cause de l'odeur. La solitude, un sentiment profondément effrayant en soi avec lequel Nakata joue à merveille sur plusieurs niveaux, occupe donc une place prépondérante dans le film. Techniquement, THE COMPLEX est irréprochable grâce à des effets sonores semant l'inconfort, une direction photo révélant judicieusement les éléments cauchemardesques et des éclairages audacieux, comme en témoigne le dernier acte délirant évoquant SUSPIRIA d'Argento. THE COMPLEX constitue une œuvre surprenante et déroutante misant sur une ambiance beaucoup plus mélancolique que RINGU, tout en se révélant d'une grande efficacité. Hideo Nakata demeure le maître du J-horror, mais il a grandi en maturité. C'est très bien ainsi.

— Nicolas Archambault

Sponsors
Sponsors