Billets

A Company Man ("Hoi-sa-won")

Première Canadienne

“A tightly scripted, fast paced mix of action, revenge, and betrayal” - J. Hurtado, TWITCHFILM

“Genuinely exciting and thrillingly violent” - James Mudge, BEYOND HOLLYWOOD

« Aimes-tu ton travail? » Cette question posée au personnage principal constitue la toute première phrase des dialogues de ce thriller d’action coréen. Ji Hyeong-do se trouve à la croisée des chemins dans sa carrière professionnelle. Il travaille pour une société d’importation de métaux qui, à la surface, semble tout à fait ordinaire : réunions, paperasse à remplir, dîner pour souligner la promotion d’un employé… La routine, quoi. Mais sous cette apparence banale se cache une réalité étonnante : les employés sont en fait des tueurs à gages. Et aux yeux du président, Ji Hyeong-do est un employé modèle. Il est méticuleux, précis, secret, taciturne et ne pose pas de questions. Tout bascule le jour où il prend en sympathie un jeune garçon qu’il doit éliminer à la fin d’une de ses missions. Laissant la culpabilité et le doute l’envahir, le tueur rencontre la famille de sa supposée victime, à qui il s’attache dès le premier contact. Mais quand les employeurs de Ji Hyeong-do s’aperçoivent que leur protégé leur a menti, ce dernier apprend très vite qu’il travaille dans une industrie où remettre sa démission n’est pas très bien vu…

Dire que les Sud-Coréens sont passés maîtres dans les thrillers serait un euphémisme. De THE CHASER à THE UNJUST, il s’agit d’un genre où plusieurs réalisateurs de renom, dont Kim Jee-woon (I SAW THE DEVIL) et Park Chan-wook (OLDBOY), ont apposé leur signature. À cette liste peut maintenant s’ajouter Liam Sang-yoon, un nouveau venu qui signe ici sa toute première réalisation, mais dont vous entendrez beaucoup parler à l’avenir. Respectant les règles traditionnelles du genre, A COMPANY MAN est un succès sur tous les fronts. Le scénario est certes classique, mais Liam Sang-yoon a su infuser à son film une dose d’humour qui allège l’atmosphère. Dans un premier temps, le cinéaste nous invite à découvrir le sympathique et charismatique Ji Hyeong-do (interprété avec aplomb par So Ji-sub) et à fantasmer avec lui à propos d’une vie plus simple et rangée. Le deuxième acte du film est quant à lui beaucoup plus violent et accéléré, ne laissant aucun répit au spectateur. La réussite d’A COMPANY MAN repose sur ce véritable crescendo d’action se concluant en apothéose lors d’une mémorable scène de fusillade en plein cœur du siège social de la compagnie! Porté par une distribution diablement efficace et une direction photo sensationnelle, A COMPANY MAN ne réinvente pas le genre, mais accomplit sa mission avec succès : celle d’offrir un divertissement soigné, musclé, bien exécuté et jouissif, où l’ennui n’est jamais au rendez-vous. Laissez-vous tenter!

— Michel Garceau

Sponsors
Sponsors