Billets

Son of Sardaar

  • Inde
  • 2012
  • 140 mins
  • HD
  • Hindou
  • Anglais (sous-titres)

Les habitués du festival seront heureux d’apprendre qu’Ajay Devgn (SINGHAM) est de retour cette année dans la comédie SON OF SARDAAR. Cette fois, notre charismatique acteur est pris dans une très vieille chicane de famille. Il y a très longtemps, deux chefs de famille rivaux sont tués suite à une dispute. Ils laissent dans le deuil leurs fils respectifs Balwinder Singh (Sanjay Dutt) et Jaswinder Randhawa (Devgn). Ce dernier court se cacher à Londres avec sa mère pendant que Balwinder attend son retour à Punjab pour venger la mort de son père. Quelques années passent et un jour, Jassi reçoit une lettre du gouvernement de Punjab, qui souhaite acheter la terre familiale. Il décide alors de s’y rendre en personne pour finaliser la vente. Dans le train, il fait la rencontre de la très charmante Sukhmit (Sonakshi Sinha), qui saura conquérir son cœur. Malheureusement pour lui, dans toute la confusion à l’arrivée, il perd sa trace, mais il la retrouve quelques heures plus tard au marché. Billu, l’oncle de cette dernière, qui est en fait Balwinder Singh, l’invite alors à venir manger chez lui, où il est reçu comme un roi. Tout va comme sur des roulettes jusqu'à ce que Billu réalise que Jassi est en réalité le diminutif de Jaswinder. Furieux, sa vengeance devra attendre puisque sa famille adhère à une règle très stricte : un invité dans la maison ne doit jamais être dérangé. Billu doit donc attendre que Jassi quitte la maison pour le tuer, mais Jassi découvre son plan et fera preuve de beaucoup d'imagination pour déjouer les manigances de Billu.

Ashwani Dhir signe ici une comédie de situation des plus tordues où l'accumulation de gags frôle le ridicule au grand plaisir de son public. Les personnages hyper caricaturaux et leur univers ultra coloré rendent l'expérience encore plus amusante, mais SON OF SARDAAR, c'est plus que ça! C'est aussi des scènes de combat complètement délirantes, des numéros musicaux à couper le souffle et une ouverture qui vaut à elle seule le déplacement. Dhir met le paquet pour qu'il n'y ait aucun temps mort, dans le but de vous faire vivre une expérience inoubliable.

À Fantasia, les projections de films de Bollywood se transforment vite en événements où les gens tapent des mains, chantent et s'amusent. Au final, vous aussi vous trouverez toutes sortes d'excuses pour ne plus partir.

— Éric S. Boisvert

Sponsors
Sponsors