Billets

Bounty Killer

Première Internationale
En présence des acteurs Christian Pitre et Barak Hardley

“Inventive and violent humor... a hell of a good time that never takes itself too seriously” - Bill Graham, TWITCHFILM

20 ans se sont déjà écoulés depuis que les multinationales ont pris le contrôle de la planète. Cependant, leur soif insatiable de profit et de pouvoir les a menées à une guerre mondiale. Connue sous le nom de « Corporate Wars », cette guerre a changé le visage de la Terre à jamais. C’est parmi les décombres de cette grande noirceur que s’est formé le Conseil des neuf roses. Son seul objectif : trouver et éliminer tous les cols blancs qui ont contribué de près ou de loin à la destruction du monde. C’est ainsi qu’est née l'ère des « bounty killers ». De l’assassin sanguinaire au simple amateur, chacun se livre une compétition pour accumuler le plus grand nombre de cadavres et récolter gloire et argent… beaucoup d’argent. Tous n’ont au final qu'un but : éradiquer ce cancer appelé « corporation », source de l’apocalypse.

Le mélange de MAD MAX avec DEATH PROOF résulterait sans aucun doute en BOUNTY KILLER. Ce film d’action post-apocalyptique nous replonge dans certains des films qui ont bercé notre enfance. Comme plusieurs grands réalisateurs l’ont fait avant lui, Henry Saine choisit de donner toute la responsabilité d’un film rempli de testostérone à une femme, Christian Pitre. Telle une Sigourney Weaver, elle est le parfait mélange de sexy et de « badass » et son charisme crève l'écran. Elle est secondée de main de maître par Matthew Marsden et Barak Hardley. Ensemble, les trois nous offrent tous les ingrédients importants pour réussir un bon film d’action : charme, violence et humour. Cet humour, tout comme les costumes, le jeu des acteurs et la mise en scène font par ailleurs très « comic book ». Henry Saine ne cherche pas à trop en faire, il choisit une réalisation axée sur le divertissement et des personnages attachants, amusants et originaux. On peut ressentir tout l’amour qu’il porte à ses personnages et au cinéma de genre en général, ce qui est très rafraîchissant.

BOUNTY KILLER est assurément un des films que vous ne voudrez pas manquer cette année au festival. Pour vous mettre davantage l’eau à la bouche, nous vous invitons à vous procurer la bande dessinée du film. 97 pages de pur plaisir qui sauront satisfaire vos attentes jusqu’à la projection.

Fantasia 2013 - Bounty Killer from Fantasia Film Festival on Vimeo.

— Éric S. Boisvert

Sponsors
Sponsors